USA:La CPI Ciblée par la Maison Blanche

0

USA: La CPI ciblée par la maison blanche

Très critiquée après avoir acquitté Jean-Pierre Bemba et surtout l’ex-président Ivoirien Laurent Gbagbo, la cour pénale internationale se trouve dans le collimateur de l’administration Trump.

Dans un communiqué rendu public ce vendredi 5 avril 2019, le bureau du procureur général de la CPI Fatou Bensouda assure que ‹‹ les autorités américaines ont révoqué le visa du procureur général, ceci en réaction à l’éventuelle ouverture d’une enquête sur de présumés crimes de guerre commis par des soldats américains dans le conflit afghan.

Il y a un mois, les États-Unis ont annoncé qu’ils empêcheraient toute enquête de la CPI portant sur les actionné des soldats américains en Afghanistan en annonçant des restrictions de visa.

Le communiqué du 5 avril émanant du bureau du procureur général souligne que Fatou Bensouda avait un mandat indépendant et impartial et qu’elle continuera malgré tout à ‹‹accomplir ses devoirs sans peur ni favoritisme ››.

Les États-Unis et la CPI ont toujours eu des relations difficiles qui se sont accentuées avec l’arrivée au pouvoir de Donald Trump. Selon le conseiller de la maison blanche John Bolton la cour pénale internationale est une institution ‹‹ dangereuse ›› et ‹‹ illégitime ››.

A travers des accords bilatéraux avec de nombreux pays, les États-Unis ont mené toutes les actions pour empêcher des enquêtes de la CPI visant des citoyens américains.

En raison du statut de l’institution, son procureur général, sans autorisation des juges, peut ouvrir ses propres enquêtes pourvu qu’elles impliquent au moins un pays membre, ce qui justement le cas de l’Afghanistan.

Source : Jeuneafrique.com

Amour SEKOS

Commentaires

commentaires

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Translate »