Take a fresh look at your lifestyle.

Présidentielle : les USA dénoncent le retrait d’accréditation de la CNSC-Togo

0

 

Dans un communiqué publié ce mercredi 26 février, les États-Unis affirment être « préoccupés par les efforts d’observation limités ». Ils s’indignent de la décision de la CENI de retirer l’accréditation de la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo. Une organisation de la société civile neutre bénéficiant du soutien ded Etats-Unis pour une mission d’observer le processus électoral.

L’accréditation de la Concertation Nationale de la Société Civile du Togo (CNSC-Togo) a été retirée à trois jours de la présidentielle du 22 février. Cette action de la CENI a déçu les USA. « L’observation des élections et la participation active de la société civile apportent crédibilité, transparence et intégrité au processus électoral. Ne pas permettre leur pleine participation était une occasion manquée pour le gouvernement et le peuple » , peut-on lire dans cette note publiée par l’ambassade des Etats-Unis au Togo.

Pour justifier cette révocation de l’accréditation, la Commission Electorale Nationale Indépendante souligne que cette organisation « est en train de s’apprêter à mener une activité d’ingérence dans le processus électoral à des fins ignorées ». Pourtant elle avait, dans un premier temps été autorisée à observer l’élection présidentielle.

En outre, des employés du National Democratic Institute (NDI) ont été renvoyés du territoire togolais. Alors qu’ils apportaient leur appui technique la CNSC-Togo, leurs ordinateurs ont été saisis. Tout comme la CNSC-Togo, le Conseil Épiscopal Justice et Paix (CEJP) de l’Eglise catholique n’a pas pu observer la présidentielle. Ce dernier n’a pas été autorisé car n’ayant pas clarifier sa source de financement.

Laisser un commentaire

Traduction »