Les avocats japonais de Carlos Ghosn ont tous démissionné

0 52

L’avocat Junichiro Hironaka, a annoncé, jeudi 16 janvier, le retrait de tout son cabinet dans le dossier de l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan Carlos Ghosn. Après l’évasion de son client au Liban, Hironaka avait signalé qu’il allait se retirer de l’affaire, mais l’on ne s’entendait pas à ce qu’il retire tout son cabinet.

Deux autres cabinets d’avocats japonais, qui travaillaient aussi depuis un an avec M. Hironaka pour défendre l’ancien dirigeant de l’alliance Renault-Nissan ont aussi choisi de se retirer.

Ghosn avait pourtant déclaré avoir toujours besoin de ses défenseurs japonais. Toutefois, ceux-ci ont très mal pris la fuite de leur client. Un client qui avait pour interdiction de quitter le Japon. Ceci était donc une condition de sa libération sous caution pour laquelle ses avocats s’étaient portés garants.

Face au refus de M. Hironaka la semaine dernière de laisser les procureurs entrer dans ses bureaux pour y saisir du matériel informatique utilisé par Carlos Ghosn, les enquêteurs le soupçonnent qu’il fait partie de l’élaboration du plan de l’évasion de Ghosn en faisant usage de l’ordinateur mis à sa disposition dans ces lieux.

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Translate »

Faites-vous connaître