Take a fresh look at your lifestyle.

La CPI vient de lancer un mandat d’arrêt contre Joseph Kabila et ses proches

0

La Cour pénale internationale (CPI) a lancé un mandat contre l’ancien chef d’Etat congolais. Mais il ne sera pas seul à répondre à l’appel de la CPI. Ses proches collaborateurs sont aussi visés.

Cinq autres responsables de l’ex-pouvoir présidentiel sont concernés : Alexis Thambwe Mwamba, ministre d’État, Garde des Sceaux et ministre de la Justice de Kabila; Emmanuel Ramazani Shadary, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, au moment des faits; Évariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge, secrétaire général du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD de Kabila).

D’autres personnalités comme Mambert Mende et Kalev Mutond, les deux dernières personnalités pro-Kabila sont visées par le mandat. Selon les informations, ces personnalités sont accusées de crimes contre l’humanité, perpétrés, dans la période de 2015 à fin 2018, à travers des « attaques généralisées et systématiques ». Ces attaques ont fait des victimes au sein de lancées contre des populations civiles et notamment des membres de l’opposition, de la société civile et des activistes pro-démocratie.

Joseph Kabila, né le 4 juin 1971 à Hewa Bora II dans le territoire de Fizi, est un homme d’État kino-congolais, président de la République de 2001 à 2019.  Il a dirigé d’une main de fer le pied jusqu’à l’élection de Félix Tshisekedi.

Laisser un commentaire

Traduction »