Take a fresh look at your lifestyle.

Guillaume Soro tacle encore Alassane Ouattara

0

La guerre entre les deux personnalités qui animent la vie politique en Côte d’ivoire est loin d’être une histoire ancienne. Guillaume Soro, président de Générations et peuples solidaires (GPS) s’est aussi adressé à la nation le samedi 7 mars 2020. Son message fait suite à l’annonce du président Ouattara de ne pas violer la Constitution en cherchant un troisième mandat.

Guillaume Soro, l’ancien président de l’Assemblée nationale a été clair depuis sa première réaction. L’annonce du président Ouattara est un non-événement, un complot bien ficelé.

Dans son allocution Soro diffusée en direct sur les réseaux sociaux, Guillaume Soro s’insurge contre les plans de modification constitutionnelle en cours.  « C’est une véritable forfaiture qui se met en place. Le pouvoir appartient au peuple, c’est indéniable, ce n’est ni un héritage, ni un lègue. Il ne se transfère pas. C’est au seul peuple de Côte d’Ivoire d’élire le président de la république. C’est son droit inaliénable », a-t-il dit.

Pour lui, la réforme constitutionnelle qui se prépare est « inacceptable. La méthode d’abord. Reformer la constitution est prendre la décision d’une entreprise structurante qui ne peut se concevoir et s’exécuter sans y associer l’ensemble de la classe politique et des forces vives de la nation ».

Un « pouvoir loyal et responsable ne peut prétendre engager un tel chantier sans privilégier une procédure référendaire seul », a fait remarquer le député de Ferkessédougou.

 

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »