Take a fresh look at your lifestyle.

Côte-d’Ivoire :Marie -Josée Ta Lou bat un nouveau record

0

 

Côte d’Ivoire : Marie-Josée Ta Lou bat un nouveau record

De nationalité ivoirienne, Marie-Josée Ta Lou est née le 18 novembre 1988 à Bouaflé en côte d’Ivoire. Elle est une athlète du club Stade Français en France. Elle est spécialiste des épreuves de sprint et vice-championne du monde sur 100 m et 200 m à Londres en 2017.

Ce 30 juin 2019, la sprinteuse ivoirienne Marie-Josée remporte le tournoi d’athlétisme meeting de Sandford aux États-Unis en s’imposant sur 100m avec un chrono de 11s 02.

L’un des plus grands secrets de la multiple championne d’Afrique est de s’entrainer dur.

Lors des championnats d’Afrique 2012, à Porto-Novo au Bénin, elle remporte la médaille de bronze sur 200 mètres et sur 4 × 100 m. Deux ans plus tard, Ta Lou remporte le bronze sur 100 m (11 s 20), l’argent sur 200 m (22 s 87) et sur 4 x 100 m (43 s 99).

Trois ans plus tard, elle connaît une rapide progression aux Championnats du monde de Pékin, elle est éliminée en demi-finale du 100 m malgré un nouveau record personnel enregistré à 11 s 06.

Aux Jeux africains de 2015, à Brazzaville, elle réalise le doublé 100 m (en 11 s 02, nouveau record personnel) / 200 m (22 s 57), et obtient la 3e place au relais (43 s 98.

Le 23 juillet 2016, lors du London Grand Prix 2016, l’ivoirienne descend pour la 1re fois de sa carrière sous les 11 secondes lors des séries en 10 s 96 (- 1,3 m/s), puis en finale où elle égale de nouveau ce temps (- 0,7 m/s) pour également remporter son 1er meeting de Ligue de diamant. Elle devance la double championne du monde en titre Shelly-Ann Fraser-Pryce (10 s 99).

L’année suivante, elle court le 100 m aux championnats d’athlétisme interclubs en France sous les couleurs du Stade Français. Le 6 juillet, à Lausanne, elle établit un nouveau record national du 200 m en 22 s 16.

Lors des championnats du monde de Londres, elle remporte sa série du 100 mètres, le 5 août (11 s 00), puis sa demi-finale le 6 août en égalant son meilleur temps de la saison en 10 s 87. En finale, Marie-Josée Ta Lou prend un excellent départ et domine toute la course et même la favorite Elaine Thompson, avant d’être dépassée sur la ligne par l’Américaine Tori Bowie.

Le 8 août, elle remporte facilement sa série (22 s 71) du 200 mètres, puis sa demi-finale (22 s 49), rejoignant la finale où elle est l’une des favorites au titre.

Le 30 juin 2018, elle termine 3e du 200 m du Meeting de Paris en 22 s 50, derrière la Jamaïcaine Shericka Jackson (22 s 05) et l’Américaine Jenna Prandini (22 s 30). Le 2 août 2018, elle remporte son premier titre de championne d’Afrique sur 100m.

Laisser un commentaire

Traduction »