Côte d’ivoire : ces étonnantes raisons qui expliquent la non-candidature d’Alassane Ouattara

0 472

 

Le 05 mars dernier, le président sortant, Alassane Ouattara a annoncé à la grande surprise de tout le monde, sa non-candidature. En choisissant de renoncer à un troisième mandat, il se porte donc garant de la Constitution en la respectant. Ces bouts de phrases reflètent l’avis des personnes qui ne jurent que par le respect des Lois.

Les interrogations des uns et des autres trouvent en partie de réponses suite à une publication d’un proche de Guillaume Soro. Ce dernier, candidat à la présidentiel mais en exil pour le moment prépare le terrain à distance.

La décision du président Ouattara de ne plus être candidat est donc le fruit de la pression internationale. C’est ce que dit Mamadou Traoré, un des fidèles lieutenants de Guillaume Soro.  L’Union européenne et la France, et d’autres organismes lui ont dit non pour un nouveau mandat. « Ils lui ont fait savoir qu’ils n’étaient plus prêts à investir autant d’argent en Côte d’Ivoire, en cas de crise, à cause des ambitions d’un individu (…) Ils l’ont également rassuré de ce qu’après son règne, ils lui ouvriront des portes au niveau international », révèle le proche de Guillaume Soro.

Ces Etats lui ont fait voir les risques qu’il courait en essayant d’être forcément candidat pour la présidentielle d’octobre 2020. Et Mamadou Traoré d’ajouter : « Étant un homme conscient du danger qu’il courait en écoutant ses ouailles, il s’est résolu à les prendre de court en annonçant sa non-candidature en Octobre 2020 ».

 

 

 

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Translate »

Faites-vous connaître