Take a fresh look at your lifestyle.

USA : le sénat met à nu l’influence russe sur l’élection présidentielle de 2016

0

C’est un nouveau rapport qui en dit long sur l’influence russe dans la présidentielle américaine de 2016. Selon le document de près de 1000 pages publié par la commission du renseignement du Sénat, il y a de quoi craindre pour la sécurité nationale.

Publié ce mardi 18 août, le rapport en question comporte de nombreux passages censurés dans sa version publique. Il accuse notamment les sieurs Konstantin Kilimnik, un proche du directeur de campagne de Donald Trump, Paul Manafort, d’être au cœur des manigances.

Le principal accusé Konstantin Kilimnik est reconnu  comme un « agent du renseignement russe ». Jusqu’à présent, les autorités américaines (et le rapport du procureur Mueller) décrivaient uniquement M. Kilimnik comme ayant « des liens avec le renseignement russe ». En tout état de cause, ils ont travaillé ensemble durant près d’une décennie en Ukraine. C’est donc bien avant que Paul Manafort ne prenne la direction de la campagne de Donald Trump.

La commission reconnaît que Donald Trump a séjourné à plusieurs reprises en Russie dans un « environnement particulièrement à risque en termes de contre-intelligence ». Roger Stone, l’ami de Donald Trump et son ancien conseiller a été reconnu coupable pour avoir menti au Congrès, notamment sur ses contacts avec WikiLeaks. Il est cité dans le rapport.

Judd Deere, porte-parole de la Maison Blanche n’est pas d’accord avec le contenu de ce rapport. « Cette théorie complotiste colportée par des progressistes radicaux et leurs partenaires dans les médias démontre leur incapacité à accepter le choix du peuple américain et du résultat de l’élection présidentielle de 2016 », affirme-t-il.

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »