Take a fresh look at your lifestyle.

Togo : Un gendarme quitte discrètement ses fonctions  

0

Depuis le début de la journée de ce lundi 17 août, de nombreuses personnes ont annoncé la disparition d’un gendarme. Le sieur Djawé Fare, en poste à Kara plus précisément à Dongoyo était introuvable par ses proches. La panique s’est emparée des siens. Il a disparu sans informer sa femme mais a laissé son uniforme de travail.

La cellule communication de la Gendarmerie nationale a apporté lundi 17 août des détails dans cette affaire. Le gendarme n’avait en réalité pas donné de ses nouvelles depuis  le 11 août. Sur son compte Twitter, l’institution explique que l’adjudant en service à la brigade des recherches à Kara (420 Km au nord de Lomé) n’a pas disparu plutôt. Il a déserté les rangs. On parle de désertion pour le fait de quitter ses fonctions de la sorte puis de déserteur pour qualifier la personne concernée…

Cet acte est puni par le code de justice militaire du Togo. Selon les dispositions, tout militaire ou assimilé coupable de désertion à l’intérieur, en temps de paix, est puni de 6 mois à 3 ans d’emprisonnement. La peine peut être inférieure à 1 an d’emprisonnement si le coupable a emporté des munitions, des objets d’équipement ou d’habillement, un véhicule.

Elle va de 3 à 5 ans si le coupable emporte une arme de guerre puis de 5 ans à 10 ans de réclusion si le coupable a emporté une arme de guerre et ses munitions, des équipements de transmission ou des programmes informatiques spécifiques appartenant aux forces armées ou aux institutions assimilées.

Ceci dit, le gendarme fera la prison si jamais il est retrouvé.

 

Laisser un commentaire

Traduction »