Togo : La HAAC suspend trois médias

0 100

Au Togo, la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) ne fait que sanctionner les médias ces derniers temps. En un mois, c’est trois presses écrites qui ont été suspendues pour notamment 2 mois et 2 semaines.

Il leur est reproché d’avoir fait des articles diffamatoires à l’endroit de la France , des collaborateurs de l’Elysée et de l’ambassadeur Marc Vizy. C’est d’ailleurs ce dernier qui a porté plainte au Togo contre les journaux Liberté et L’Alternative. Le premier journal écope de deux semaines de sanction et le deuxième de deux mois. Ils ne pourront pas paraître avant la fin de cette échéance.

Dans la foulée, le journal Fraternité a accusé la HAAC de faire du zèle en prenant des sanctions à l’encontre des journaux. Verdict : il est aussi sanctionné pour deux mois à compter du 1er avril 2020. Il lui est reproché d’avoir tenu  des propos « discourtois, injurieux et diffamatoires à l’endroit des membres de la Haac ». Logiquement, ce journal qui a pris la défense des autres ne pourra être dans les  kiosques avant juillet.

Ces décisions de la HAAC n’ont pas plu aux journalistes. Néanmoins, très peu d’organisations ont mené de concrètes actions pour dénoncer ce qu’ils considèrent comme une entrave à la liberté de presse au Togo.

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Translate »

Faites-vous connaître