Take a fresh look at your lifestyle.

TOGO/ ÉDUCATION : Un syndiqué interpelle les responsables syndicaux pour insuffisance de mesures à cette reprise de cours sous COVID-19.

0

TOGO/ ÉDUCATION : Un syndiqué interpelle les responsables syndicaux pour insuffisance de mesures à cette reprise de cours sous COVID-19.

Salut à tous, depuis lundi, les enseignants du MEPS et du METFIP ont tous repris le service, même si tous ne tiennent pas de classes. C’est déjà honorable d’avoir accepté reprendre sans trop tirer sur la corde en exigeant des garanties supplémentaires avant toute reprise. Il est indéniable que la plupart des mesures promises n’ont pas été suivies d’effets; il l’est encore plus que, ces dernières années, nos syndicats sont devenus l’ombre d’eux-mêmes. Malgré tout, dans l’intérêt de nos apprenants et de la nation, nous sommes allés au front comme d’autres qui nous ont précédés. Nous savons tous que le gouvernement, dans sa magnanimité, n’est pas resté bras croisés face aux compatriotes qui ont accepté de faire face à cette pandémie, quel que soit le ministère de tutelle. Le bon sens étant la chose la mieux partagée, est-ce la peine de rappeler au gouvernants que nous sommes aussi entrés dans l’arène? Des gens nous reprocheront de ne pas être patriotes, en lorgnant du côté de la cagnotte débloquée mais qu’ils sachent que nous avons déjà fait preuve de bonne volonté en ayant déjà accepté d’être formés sans per diem.
Il est bien dit : « demandez, on vous donnera », alors nous aurons tort de ne pas introduire la requête car, par ces temps de pandémie où le gouvernement est sur tous les fronts, il n’est pas probable que cela lui vienne à l’esprit. Dans tous les cas, les syndicats seront plus coupables que le gouvernement si rien ne nous est fait. Que les gens ne nous disent surtout pas que c’est nous qui avons choisi ce métier puisque les autres aussi ont choisi le leur.

S.L.

Laisser un commentaire

Traduction »