Take a fresh look at your lifestyle.

Révélations : Faure Gnassingbé s’est désolidarisé d’Ibrahim Boubacar Keita

0

Depuis le coup d’état contre le président élu, IBK, l’opinion est divisée. Cette même division se retrouve au sein de la CEDEAO avec les chefs d’Etat. Il y a ceux qui recommandent la fermeté et ceux qui veulent que les choses se passent autrement sans possibilité de retour d’Ibrahim Boubacar Keita aux affaires. Et Faure Gnassingbé du Togo est cité comme partisan de cette approche.

Selon les révélations de Jeune Afrique, les dissensions en interne sont nombreuses au niveau de la CEDEAO. Le journal estime que le président ivoirien s’est beaucoup penché sur l’affaire. Il s’est entretenu trois fois avec le Français Emmanuel Macron le 19 août. Ouattara veut à tout prix un rétablissement de la légalité constitutionnelle et croit toujours à un retour d’IBK à la tête de l’État.

D’un autre côté, il y a ceux qui veulent être pragmatiques. Pour ceux-là, la mise en place d’une transition menant à des élections et à une libération d’IBK est importante.  Selon JA, le Burkinabè Roch Marc Christian Kaboré, le Togolais Faure Gnassingbé, le Nigérien Mahamadou Issoufou, président en exercice de la Cedeao, et le Sénégalais Macky Sall ont défendu cette position. Ils plaident ensemble pour que les mesures ou les sanctions de la CEDEAO n’aient pas beaucoup d’impacts sur la population malienne et innocente.

Pendant ce temps, la CEDEAO envoie une délégation composée de l’ancien président nigérian Goodluck Jonathan, déjà médiateur de la Cedeao au Mali ces derniers mois, du ministre nigérien des Affaires étrangères, Kalla Ankourao pour les négociations avec les putschistes.

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »