Take a fresh look at your lifestyle.

Pour Donald Trump, les manifestations sont une forme de « terrorisme intérieure »

0

Donald Trump n’est pas content. Ce n’est pas la première fois qu’il durcit ton vis-à-vis des manifestations suite à la mort de George Floyd. C’est le même scénario qui se répète dans un contexte pré-électoral et marqué surtout par des actes racistes, des violences exercées d’abord par la Police…

Le 23 août dernier, il faut le rappeler, un officier a tiré sept balles à bout portant dans le dos de Jacob Blake. Il s’agit d’un Américain noir de 29 ans.  Le climat est encore très tendu au point où  Donald Trump se rende à Kenosha, cette ville de 100 000 habitants pour « remercier les forces de l’ordre ». Il y avait eu plus tôt des manifestations pour dénoncer la brutalité policière, au cours desquelles deux hommes ont été tués et un autre a été grièvement blessé.

Le président des Etats-Unis voit mal également les protestations et dégradations, constatées sur place. En effet, de  nombreux dégâts ont été notés. Ce  « ne sont pas des actes de manifestations pacifiques mais vraiment du terrorisme intérieur » selon Trump. Il ajoute : « Kenosha a été ravagée par des émeutes antipolice et antiaméricaines. »

A soixante-trois jours de l’élection présidentielle américaine, le démocrate Joe Biden, a réagi par la voie d’un communiqué pour tacler son rival Donald Trump . « Trump passe à côté une fois de plus, refusant de prononcer les mots que les habitants du Wisconsin et les Américains partout dans le pays avaient besoin d’entendre : une condamnation de toutes les formes de violence, peu importe qui la commet », a-t-il fait savoir. Il a lui-même entretenu avec les proches de Jacob Blake.

 

Laisser un commentaire

Traduction »