Take a fresh look at your lifestyle.

Mali : le Colonel Malick Diaw envoie un message à la CEDEAO

0

La crise malienne ayant abouti à la démission du président Ibrahim Boubacar Keita n’a pas encore connu son épilogue. Des négociations se font un peu partout pour stabiliser la situation au Mali et éviter que le peuple ne souffre des sanctions de la CEDEAO. les attaques djihadistes fragilisent aussi le pays.

Le Comité National pour le Salut du Peuple a commencé depuis ce lundi au ministère de la Défense et des Anciens combattants une série de rencontres avec les forces vives de la Nation. L’idée est d’arriver à un consensus quant à la suite de la transition devant conduire à de nouvelles élections présidentielles.

Une grande concertation devrait aussi suivre afin d’avoir une idée claire sur la gestion de la transition et les feuilles de route à mettre en place pour une sortie définitive de crise. La première journée a connu la participation des partis politiques.

Le président du RPM, Bokary Tréta, Yéah Samaké, président du PACP, et plusieurs autres leaders politiques ont salué la tenue d’une telle rencontre puis fait part de leur entière adhésion à ce processus.

Cette rencontre a permis au CNSP d’adresser un message à l’endroit de la CEDEAO, qui a élaboré un planning pour le déroulement de la transition. « Il est vraiment important que tous les Maliens s’unissent pour qu’ensemble nous traversons cette crise. Les Maliens vont se concerter pour trouver la meilleure formule pour cette transition. C’est aux Maliens de parler de leur destinée et non quiconque », a insisté le Colonel Malick Diaw, vice-président du CNSP. La CEDEAO opte plus pour une transition civile.

 

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »