Take a fresh look at your lifestyle.

Mali : l’aide au développement a contribué aux problèmes

0

 

Philippe Bernard est Editorialiste au « Monde » ( le célèbre journal français). Il a publié un article dans les colonnes du journal. Il y évoque notamment des difficultés économiques généralisées. En cela, des puissances étrangères ont l’impression de réellement aider l’Afrique et ses pays avec leurs fonds envoyés. Pourtant, un problème se pose sur le terrain surtout en termes de gestion.

L’ignorance des réalités sociales africaines et l’illusion qui fait croire aux bailleurs de fonds (Etats étrangers, agences de l’ONU et ONG) que leur puissance financière assure un changement à visage humain laisse à désirer. C’est de là que vienne l’obligation de se soumettre de façon formelle à leurs principes (égalité femmes-hommes, transparence financière, élections).

La suite a montré la vanité de ces promesses, le piège de ces faux-semblants et la perversité de mécanismes d’aide qui, conçus à l’étranger, affaiblissent l’Afrique.

« Si le Mali a basculé pour se trouver aujourd’hui livré au djihadisme et à la violence, c’est d’abord parce que les islamistes chassés de l’Algérie frontalière ont transformé en sanctuaire son immense désert. C’est surtout que l’intervention occidentale en Libye et la chute de Khadafi, fin 2011, ont disséminé sur son territoire quantité de combattants et d’armes. Mais ces déflagrations n’ont servi que de détonateur dans un pays où les religieux avaient déjà pris la main sur les questions sociales, abandonnées par les autorités et sous-traitées aux ONG » selon l’éditorialiste.

Dès 2009, l’imam salafiste Mahmoud Dicko, a remporté son premier succès. Sous la pression de plus de 50 000 fidèles réunis au grand stade de Bamako, il avait obtenu l’annulation d’une réforme du code de la famille accordant davantage de droits aux femmes. Et pourtant, l’adoption de ce texte était l’une des conditions posées par l’Union européenne pour le versement de son aide.

Cette aide n’a pas été perçue et tout le monde voit la suite. Il est donc plus facile de céder aux injonctions extérieures pendant que rien ne peut être fait sans l’aide internationale.

Laisser un commentaire

Traduction »