Take a fresh look at your lifestyle.

Mali : la CEDEAO ne veut que des civils au pouvoir

0

C’est claire et nette. La CEDEAO n’a pas changé de position. Pas question de laisser les militaires au pouvoir. Ils doivent regagner les casernes. A défaut d’un retour de l’ancien président IBK au pouvoir, il faut au moins que d’autres civils viennent prendre le contrôle du pays.

Au cours d’un sommet extraordinaire tenue ce vendredi 28 août sur la situation au Mali, le président de l’institution, Mahamadou Issoufou a réitéré sa position qui est celle de la grande majorité des chefs d’Etat de la région.  « Si nous pouvons considérer que la question de la libération d’IBK est résolue, il n’en est pas de même pour celle du retour à l’ordre constitutionnel qui suppose que tous les militaires regagnent les casernes », a affirmé à Niamey le président nigérien Mahamadou Issoufou.

Dans cette période marquée par les attaques répétitives des djihadistes, le patron de la CEDEAO pense que les militaires doivent se concentrer sur ce mal qui ronge une bonne partie du Mali. En effet, une grande partie du territoire surtout le nord est contrôlée par les djihadistes qui multiplient les exactions. « La junte se propose de garder le pouvoir pour trois ans afin dit-elle de restaurer les institutions étatiques sur une base garantissant leur stabilité », a poursuivi M. Issoufou.

« Autrement dit, elle (la junte) refuse de regagner les casernes alors que le pays est en guerre (contre les groupes jihadistes, ndlr), ce qui exige, plus que jamais, que l’armée se concentre sur sa mission traditionnelle, surtout que l’ennemi fourbit ses armes et cherche à exploiter le vide institutionnel », a indiqué le président nigérien.

La CEDEAO est prête selon nos informations à accorder une période de transition d’au plus une année aux militaires avant les élections. Pour l’heure,  rien n’a été concrètement décidé sur la durée de la transition avant les élections qui permettra aux civils de reprendre en main le pays.

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »