Take a fresh look at your lifestyle.

Mali : A la recherche d’une sortie de crise

0

Le Mali cherche un président. Même si le colonel Assimi Goita est désigné par ses pairs comme étant le chef d’Etat, il n’est pas question qu’il conduise la transition. C’est la position de la CEDEAO.

Choguel Maïga, membre du comité stratégique du M5-RFP a été clair dans ses propos il y a quelques semaines. Ils sont tous acteurs du changement qui a eu actuellement. Le Comité national pour le salut du peuple (CNSP), organe militaire qui a pris le pouvoir après la démission du président Ibrahim Boubacar Keïta (« IBK ») et le Mouvement du 5 juin « sont les deux acteurs clés de la transition pour la mise sur pied d’un nouveau Mali » selon lui.

Quant à la transition, elle doit être d’un an au plus selon de différents acteurs de la scène politique.  « Seize mois » propose l’ancien premier ministre d’« IBK » Moussa Mara. Pendant cette période, « la société civile doit être mise en avant pour que de nouveaux acteurs émergent ».

De son côté, Housseini Guindo, créateur du parti Convergence pour le développement du Mali (Codem) et ancien membre du RPM pense que l’armée doit retourner à ses missions traditionnelles. C’est la même position que défend la CEDEAO quand elle demande à l’armée de rejoindre les casernes et de se concentrer sur la lutte terroriste.

Selon lui« on ne peut pas se permettre que l’élite militaire du pays, dont font partie les putschistes, restent à Bamako lorsque l’on connaît la situation du pays ». Car depuis le coup d’Etat, sept soldats maliens ont déjà perdu la vie dans des attaques terroristes au centre du pays.

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »