La réouverture des frontières nigérianes va encore attendre

0 829

 

Le président nigérian Muhammadu Buhari vient d’annoncer de nouvelles conditions qui risquent de faire perdurer encore la fermeture de ses frontières. Cette décision ne risque pas d’améliorer l’économie des pays voisins.

Lors de sa rencontre avec le président ghanéen Nana Akufo-Addo en marge du « UK-Africa Investment Summit 2020 » Muhammadu Buhari a laissé entendre que tant que le pays n’a pas fini de « régler les choses », les frontières nigérianes resteront fermées.

« Nous allons d’abord régler les choses. Nos agriculteurs, en particulier ceux qui cultivent du riz, ont maintenant un marché, et sont heureux, et nous sommes aussi préoccupés par les drogues dures et les armes » a expliqué le président nigérian à son homologue ghanéen.

Selon Buhari, la fermeture partielle des frontières n’est pas seulement une conséquence de la contrebande des produits alimentaires. Elle a été aussi motivée par le désir des autorités d’arrêter la circulation des armes et des munitions, ainsi que les drogues dures, qui circulent depuis de nombreuses années dans le pays et à travers les pays voisins.

« Lorsque la plupart des véhicules transportant du riz et d’autres produits alimentaires à travers nos frontières terrestres sont interceptés, nous trouvons des drogues dures et bon marché. Cela a des conséquences terribles sur n’importe quel pays. Nous sommes en fait les plus grandes victimes », a déclaré le président.

Bien qu’il reconnaisse l’impact négatif de la fermeture partielle sur les pays voisins, il trouve inconcevable de laisser les armes et les drogues inondées son pays en raison de la prolifération des armes légères dans la région du Sahel. Cette mesure n’est pas destinée à punir ses voisins, mais à renforcer la sécurité et l’économie du pays affirme Buhari qui fait son deuxième mandat à la tête du géant de l’Afrique de l’ouest.

Selon le compte-rendu de la présidence nigériane, le chef de l’Etat ghanéen a compris la situation et a fait preuve de « compréhension » sur la nécessité pour le Nigeria de protéger ses citoyens. Toutefois, le président ghanéen Nana Akufo-Addo a plaidé pour « un processus accéléré, parce que le marché nigérian est significatif pour certaines catégories d’homme d’affaires ghanéens ».

 

 

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Translate »

Faites-vous connaître