Take a fresh look at your lifestyle.

La famille du jeune homme tué à Adakpamé porte plainte

0

Le dossier du meurtre du jeune Dodji Koutwati n’est pas encore clos. Il y a des rebondissements à chaque instant et l’affaire promet d’être très complexe selon le développement en cours. A part le côté spirituel marqué par la consultation des dieux, une vengeance possible de l’esprit du défunt, la justice humaine est aussi interpellée.

Ainsi, les défenseurs des droits de l’Homme ont multiplié les rencontres avec la famille endeuillée selon nos informations . Malgré sa tristesse, la famille s’est naturellement montrée disponible pour que justice soit faite. Elle a décidé de poursuivre les auteurs de ce crime odieux. La Ligue togolaise des droits de l’Homme (LTDH) et l’Association des victimes de la torture au Togo (ASVITTO), aidées par des journalistes, ont mené des enquêtes et rassemblé des éléments de preuves suffisants pour constituer un dossier de plainte.

La famille a déposé sa plainte auprès du Procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Lomé. « La promptitude et la pertinence de cette action louable sont à mettre à l’actif de la LTDH et à l’ASVITTO, avec la collaboration de certains journalistes qui se sont impliqués personnellement », a indiqué un responsable de la LTDH cité par nos confrères du site Icilomé.

Ces deux organisations (LTDH et ASVITTO) demandent au gouvernement à faire la lumière sur cette affaire. Rappelons que le ministre de la sécurité, lors d’une intervention sur RFI n’a pas exclu que les forces de l’ordre soient à l’origine de l’assassinat de ce jeune homme sorti la nuit malgré le couvre-feu pour faire ses besoins.

 

Laisser un commentaire

Traduction »