Take a fresh look at your lifestyle.

Kozah 1 : situation explosive entre le maire et ses conseillers

0

La décentralisation tant attendue n’a pas dit son dernier mot. Même si tous les conseillers ne sont pas issus d’un même parti politique, il faut bien qu’ils se comprennent pour servir le peuple. En tout cas, plus rien ne va dans la Kozah 1.

C’est le conseiller municipal, Richard Agouzou qui vide son sac en racontant tout ce qui se passe. Le conseil municipal est politisé selon lui car depuis un an, le poste de troisième adjoint au maire qui revient de droit à la sensibilité différente (conformément à l’alinéa 3 de l’article 3 du décret N°2019-087/PR, portant modalité de convocation et mission de la première réunion des conseillers municipaux) est vacant.

Saisi, le ministre de l’administration territoriale n’a pas donné de suite. Le conseiller compte cette fois, porter l’affaire devant la Chambre administrative de la Cour suprême pour se faire entendre. Il dit ne pas comprendre comment on peut voter une loi et faire ce que l’on veut. Il accuse le maire de faire une gestion opaque de la mairie en ne donnant même pas de détails sur la gestion des fonds et le personnel.

Le souci « c’est que le Maire n’accorde aucune importance à la loi sur la décentralisation et va même dire que c’est des formalités. Comment peut-on espérer des choses venant de quelqu’un qui est élu par une loi et qui la qualifie de formalité ? Notre commune est mal partie. C’est avec peine que les deux premières sessions ont été convoquées qualifiant parfois les conseillers de mendiants ».

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »