Take a fresh look at your lifestyle.

Imam Mahmoud Dicko « les militaires, ce sont mes enfants »

0

L’incontournable Imam Mahmoud Dicko est un homme très respecté au Mali. Il reste serein sur sa position quand il en a une et l’a toujours été. Au temps fort de la crise malienne, il est la première personne à demander le départ du président IBK. Aujourd’hui, on peut dire qu’il l’a obtenu avec succès.

Les confrères de France 24 l’ont rencontré en ce début de week-end. Il prêchait comme d’habitude un message qui dépasse les portes de sa mosquée. À l’issue de la prière du vendredi 28 août, l’imam Mahmoud Dicko a rassemblé des milliers de personnes qui criaient son nom.

Les observateurs reconnaissent que l’imam rassemble les plus grandes autorités politiques et religieuses du pays. Suite au coup d’état militaire, il avait dit que c’est sa mission est accomplie et qu’il est temps de retourner à la mosquée. Néanmoins, il reste vigilant en cette période où les militaires dirigent le pays.  Il n’est pas prêt à les laisser faire du n’importe quoi.

« Ce processus de changement doit être maintenu. Les militaires, ce sont mes enfants. On ne va pas les laisser le pays pour qu’ils fassent ce qu’ils veulent. Je n’ai aucune ambition de devenir président de la République », a-t-il dit à nos confrères. Ceci dit, Cet influent leader politico-religieux qui a aidé IBK à venir au pouvoir avoue n’avoir pas d’ambition politique. En tout cas, pas pour le moment.

 

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »