Guillaume Soro accusé d’avoir demandé de l’aide pour tuer Laurent Gbagbo

0 757

 

La Côte d’ivoire et son paysage politique se nourrissent de polémiques ces derniers temps. Les politiques n’hésitent plus à faire des révélations qui affolent la toile.

Après des révélations de Guillaume Soro sur plusieurs sujets dont celui indiquant que Ouattara est à la base de la guerre civile de la Côte d’ivoire causant la détention de Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo, l’ex ambassadeur de la France en Côte d’ivoire (2002-2005), Gildas Le Lidec en a fait également sur Soro.

Fraîchement retraité, le diplomate a publié un Mémoire (De Phnom Penh à Abidjan. Fragments de vie d’un diplomate, chez Harmattan). Dans ce bouquin, Gildas Le Lidec raconte qu’au cours d’une assise organisée à Yamoussoukro avec des diplomates au cours de laquelle une « discussion » l’avait opposé à Guillaume Soro, ce dernier « se précipita sur moi, ses mains en avant qu’il resserra progressivement autour de mon cou. Je ne dus mon salut qu’à l’intervention efficace des ambassadeurs d’Espagne et d’Italie ».

Cet évènement a marqué le diplomate français tellement qu’il développe une « aversion » pour Guillaume Soro. A cet effet, il n’en doute pas pour tout dire.

Dans son développement, il a affirmé aussi que, lors de leur première rencontre à Bouaké, ville située au centre de la Côte d’Ivoire, à 350 km environ d’Abidjan en décembre 2002, le chef rebelle lui aurait « demandé de préparer une camionnette bourrée d’armements et d’explosifs, de seulement lui indiquer l’adresse où elle serait garée dans Abidjan et qu’il se chargerait du reste pour éliminer Gbagbo ».

Pour l’heure, aucune réaction de l’intéressé. On attend sa réaction pour être bien situé sur l’affaire.

Leave A Reply

Your email address will not be published.

Translate »

Faites-vous connaître