Take a fresh look at your lifestyle.

Cameroun : Les séparatistes accusés d’avoir décapité une femme

0

Les ONGs humanitaires imputent la responsabilité de ce crime affreux à des combattants séparatistes du nord du Cameroun. La vidéo de l’acte a été postée sur les réseaux sociaux. Les images insoutenables ont créé l’effroi.

Depuis mardi soir, une vidéo d’une rare violence circule sur les réseaux sociaux. On y voit une femme tuée sans pitié à coups de machette. Contacté par l’AFP, le porte-parole de l’armée n’a pas confirmé son authenticité rapportent nos confrères du journal Le Monde. Selon les informations de sources locales, il s’agirait d’une femme âgée de 34 ans. Il serait accusée de traîtrise.

« La scène s’est déroulée mardi autour de 13 heures à Muyuka », a expliqué un responsable local de cette ville du Sud-Ouest qui a préféré gardé l’anonymat. La victime « a été sortie de chez elle, ligotée, entraînée en route, avant d’être tuée par des “amba” » (le surnom des combattants séparatistes qui veulent créer un Etat indépendant, l’Ambazonie), a ajouté ce responsable. Il n’a toutefois pas évoqué les possibles raisons qui sous-tendraient cet acte répréhensible et ignoble.

Cela fait déjà 3 ans que des combattants séparatistes de la zone nord camerounaise s’opposent violemment à l’armée. Ces deux rivaux sont régulièrement accusés d’exactions contre des civils par des ONG. Au moins 3 000 personnes ont perdu la vie et plus de 700 000 autres sont obligées de fuir leur domicile, d’après les Nations unies. Au Cameroun, environ 20 % de la population est anglophone. Sur dix régions, deux sont anglophones : La région du Nord-Ouest ; La région du Sud-Ouest. La crise ne fait que s’aggraver et aucun terrain d’entente n’est toujours pas trouvé.

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »