Take a fresh look at your lifestyle.

Bénin : une taxe covid-19 pour les voyageurs pose problème

0

Au Bénin, une taxe imposée aux voyageurs est vue d’un très mauvais œil. Elle apparaît aux yeux de plusieurs observateurs comme étant une nouvelle forme « d’escroquerie » de la part de l’Etat. Le mot est peut-être un peu fort mais reflète à suffisance les commentaires des internautes sur les réseaux sociaux. La taxe de trop ne fera que décourager les Béninois à rentrer chez eux et en même temps les étrangers à venir en ces temps de pandémie.

Selon une note circulaire en date du 17 août 2020, les voyageurs ont été informés qu’ils devraient payer les frais de la taxe Covid-19 directement avec le billet auprès de sa compagnie aérienne. « …Il (le gouvernement) a institué le test de dépistage systématique des voyageurs à destination et au départ de l’Aéroport de Cotonou. Les sites de dépistage installés à l’Aéroport et au Palais des Congrès, ouverts 7 jours sur 7, sont destinés à recevoir et traiter les demandes des voyageurs, avec le Laboratoire national des fièvres hémorragiques virales, seul laboratoire autorisé à délivrer les résultats de ces tests »,  précise la note.

S’il est normal que le gouvernement cherche à renflouer ses caisses, c’est la manière qui divise. Les voyageurs devraient faire au départ 4 tests selon nos informations. Ils sont passés à deux mais pour le même prix. Pour faire simple, chaque voyageur devra débourser 100 000 F. Payer une telle somme en ces temps de pandémie marquée par des difficultés financières pose problème.

De sources concordantes, tout voyageur à destination de Cotonou doit réaliser systématiquement le test de dépistage à son arrivée à l’Aéroport de Cotonou. Il doit aussi laisser son passeport au niveau de la police  des frontières et le retirer au plus tard dans les 72 heures avec le résultat de son test; payer les frais de la taxe Covid-19, entre autres. Autre détail : en cas de contamination au Covid-19, il sera pris en charge gratuitement selon le protocole sanitaire en vigueur au Bénin.

 

Laisser un commentaire

Traduction »