Take a fresh look at your lifestyle.

Agbéyomé Kodjo demande l’aide de la communauté internationale

0

L’ancien Premier ministre du Togo , Agbéyomé Kodjo est aujourd’hui en fuite. Il avait dit être caché dans un champ de maïs et vivant dans des conditions peu enviables. L’ancien candidat à la présidentielle disait craindre pour sa vie car des personnes auraient fait le plan de le tuer.

L’ancien proche du pouvoir RPT puis d’UNIR est aujourd’hui opposant. Il en appelle aux partenaires internationaux afin d’intervenir et de régler le contentieux électoral né de la dernière présidentielle de février 2020.

« Je lance un appel solennel à l’Union Africaine, à la CEDEAO dont les observateurs venus au Togo pendant la période électorale ont tout observé sauf les élections. Ils ont certifié autre chose que la vérité des urnes. Qu’ils reviennent sur le terrain, car ce qu’ils ont fait comme travail cause des morts à plusieurs de nos compatriotes, des illustres gens comme Madjoulba Bitala Toussaint et d’autres dans l’armée, tout comme dans les populations civiles », a plaidé Agbéyomé Kodjo.

Il lance un vibrant appel à la communauté internationale, lui qui est visé par un mandat d’arrêt international. Il risque d’être arrêté à son retour au pays. Occasion pour le président qui se réclame démocratiquement élu de dénoncer les pratiques non-recommandables du gouvernement actuel.

« Faites alors quelque chose, ma vie est menacée, je suis rentré dans le maquis. Je vous demande solennellement, au nom des relations séculaires qui existent entre le Togo, vos pays respectifs et vos organisations, intervenez pour trouver une solution politique à la crise post-électorale qui est transformée en une machine à broyer les vrais vainqueurs », a poursuivi l’ancien Premier ministre.

En février dernier, il était arrivé deuxième derrière le président sortant Faure Gnassingbé qui fait un quatrième mandat.

 

 

Laisser un commentaire

Traduction »