Take a fresh look at your lifestyle.

Affaire Soro : la Cour se déclare incompétente sur 4 accusations

0

L’affaire Guillaume Soro s’est retrouvée devant la Cour de cassation de Côte d’Ivoire en fin de semaine dernière. A la fin de l’audience, la cour s’est déclarée incompétente pour juger l’affaire telle quelle.

Soro fait face à plusieurs chefs d’accusation. Il s’agit entre autres de détournement de fonds publics, de blanchiment de capitaux de recel de détournement, et de complot contre l’autorité de l’Etat.

L’affaire portée devant la Cour de cassation n’a pas du tout tourné à l’avantage de l’ancien membre du gouvernement de Soro. Après la plaidoirie des avocats, la Cour de cassation présidée par Mme Chantal Camara, a rejeté les exceptions soulevées par la défense. Elle a demandé à ce que l’on procède à l’instruction de cette affaire conformément aux dispositions légales.

La cour s’est donc déclarée incompétente dans  l’affaire impliquant un ancien Premier ministre et ancien chef d’institution de la république de Côte d’Ivoire.

 Les avocats de l’ancien président du parlement ivoirien Guillaume Soro ont dénoncé une « irrégularité de procédure ». Ils soulignent que M. Soro ayant été ancien président d’institution, l’affaire ne pouvait être connue que par la Haute Cour de justice, seule juridiction compétente pour se prononcer sur les chefs d’accusation.

  Selon le collectif de ses avocats, Guillaume Soro, bénéficie d’un statut d’ancien président d’institution, d’ancien Premier ministre et de député en exercice. Cela l’exempte de procédures pénales.  « Soro Guillaume ne peut être poursuivi en l’absence de l’autorisation de l’Assemblée nationale » … « Ces poursuites se font en flagrante violation des droits constitutionnels de l’ex-président d’institution », ont-ils déclaré.

L’Assemblée nationale devrait se prononcer. Suite à cela, le Conseil de magistrature, devrait ouvrir des poursuites et donner l’autorisation à la Cour de cassation.

Laisser un commentaire

Traduction »